Mois : octobre 2015

Résisterez-vous à l’appel du chocolat ce week-end ?

newLOGO_sdc_MOND copie2

Les gourmands vont se régaler ce week-end avec la 21ème édition du Salon du Chocolat qui expose à Porte de Versailles à Paris. Jusqu’au 1er novembre, plus de 20 000 m², répartis sur deux étages, seront dédiés au cacao à travers des ateliers, des shows et des dégustations.

Selon le Syndicat du chocolat, 405 000 tonnes de chocolat ont été vendues en France en 2014. Cependant, les Français sont assez raisonnables en termes de consommation avec 6,7 kilos engloutis par an, comparés à l’Allemagne, championne d’Europe, qui en compte 12,2 kilos !

Au programme cette année :
♥ Des ateliers gourmands animés par des chefs prestigieux dans l’espace Pastry Show avec une thématique dédiée aux « Nouveaux Desserts » samedi et au « Voyage autour du monde » dimanche, de 11h à 18 heures.
♥ Des ateliers pour les enfants dans l’espace Chocoland où ils pourront revêtir une toque et un tablier tels de véritables petits chefs pâtissiers, tous les jours de 11h à 19h.
♥ Des défilés exceptionnels de robes en chocolat, créées par un styliste et un chocolatier, tous les jours à 17 heures.
♥ Des conférences animées par des experts autour du chocolat et de la santé, de la sensorialité, de la filière cacao, du succès du chocolat blanc…

Mais ce sera surtout l’occasion de faire le plein de chocolat en dégustant des gourmandises venues du monde entier, que vous n’aurez pas forcément l’occasion de goûter à Paris.

Le Bon plan à noter pour les gourmands qui iront au Salon du Chocolat dimanche 1er novembre : Christophe Adam, fondateur de L’Eclair de Génie, offrira des éclairs aux 100 premiers arrivés sur le stand!

Et la curiosité à ne pas manquer, le Wild Chocolat Bear, un ours de six mètres de haut, présenté par Leonidas. Il a été réalisé par le sculpteur Richard Orlinski et la chef pâtissière Christelle Brua.

gateau-1024x753

Parc des Expositions de Versailles – Hall 5
Tarifs : 14 euros (plein tarif), 6,50 euros pour les 3/12 ans, gratuit pour les moins de 3 ans.
Ouvert jusqu’au 1er novembre 2015 de 10h à 19h.
Plus d’infos ici

Éveiller les sens des bébés avec les peluches Lamaze.

A la recherche d’un cadeau à offrir à un tout-petit à l’occasion de sa naissance ou de son anniversaire ? Voici une de mes idées coup de cœur : les peluches Lamaze ! Une multitude de textures, des couleurs vives, des matières toutes douces faisant un bruit de papier froissé… ma nièce les a tout de suite adoptées !

Lamaze

1. Flip Flap le Dragon bat des ailes lorsque l’on tire sur son attache. (Prix : 14,99 euros)

2. Léo le Bourricot lève ses oreilles lorsque l’on presse sur son ventre ! (Prix : 16,99 euros)

3. Tom le Tricératops plaira à tous les fans de dinosaures ! (Prix 14,99 euros)

4. Lionel le Léopard ronronne lorsqu’on le caline. (Prix : 15,99 euros)

5. Kalinou Koalas plaira aux passionnés de l’Australie comme moi 😉 (Prix : 20,99 euros)

Le choix est large et votre bout’chou trouvera sans aucun doute son prochain copain de jeu !

Plus d’infos ici.

Halloween : Où se faire peur à Paris cette année ?

Intéressée par tout ce qui est assez insolite, j’ai testé il y a quelques jours The House of Horrors de l’artiste Sturtevant, exposée au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris jusqu’au 15 mai 2016. Le thème colle bien avec la période puisque Halloween approche !

©P.Antoine

On monte à bord d’un train fantôme et on part à la découverte des œuvres de l’artiste en s’engouffrant dans un parcours obscur de 300 m². Entre chauve-souris et squelettes, on y croise le mythe Frankenstein ainsi que figures tirées d’œuvres d’artistes célèbres comme Paul McCarthy ou encore John Waters. Cependant cette expérience qui se voulait inédite et amusante m’a plutôt déçue. Le prix est certes peu onéreux (2 euros) mais le parcours est plus que rapide et dure à peine une trentaine de secondes.

Je m’attendais à quelque chose d’un peu plus surprenant…

Musée d’Art Moderne – 11 avenue, du Président Wilson 75116 Paris. Plus d’infos ici

Alors si vous souhaitez réellement vous faire peur pour Halloween et sentir quelques frissons vous parcourir, je vous recommande plutôt de vous rendre au Manoir de Paris.

99614898

Créé en 2011, ce concept inédit à Paris propose un parcours interactif sur trois niveaux et près de 1 500 m², dans des décors proches du réalisme qui vous replongeront dans vos pires cauchemars. Plus d’une trentaine de comédiens légendaires tous aussi terrifiants les uns que les autres vous surprendront et vous interpelleront pour vous raconter des histoires effroyables inspirées des célèbres légendes comme l’homme au masque de fer, le Fantôme de l’opéra ou encore Quasimodo…

Dès la file d’attente (qui risque d’ailleurs de s’avérer plutôt longue le soir d’Halloween…), les monstres seront de sortie pour effrayer les spectateurs et les faire patienter tout en leur donnant un avant-goût du terrible sort qui les attend à l’intérieur du manoir.

Pour Halloween, laissez-vous posséder par La Malédiction & Asylum Infernum, du 16 octobre au 8 novembre 2015. Âmes sensibles et claustrophobes, s’abstenir !  Pour l’avoir déjà testé deux fois, je vous conseille vivement de vous y rendre !

Tarif : 25 euros – 18,  rue de Paradis 75010 Paris. Plus d’infos ici

#Australie : 14 mois Down Under !

« Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine… elle est mortelle. » – Paolo Coelho

IMG_9333

Il y a 6 ans, jour pour jour, je décollais pour l’Australie. Un billet aller mais sans retour. C’est la première fois que je goûtais réellement à l’aventure… et quelle aventure !

L’Australie est une destination de plus en plus prisée par les moins de 30 ans, une sorte d’eldorado facilement accessible grâce au précieux sésame : le Working Holiday Visa (WHV).

J’y ai finalement passé 14 mois, alternant entre petits jobs et voyage à travers ce vaste pays.

Les débuts ont été difficiles car trouver un travail n’est pas des plus évident, à moins d’avoir un coup de chance, et comme je le disais, les backpackers sont nombreux ! Mais à force de persévérance tout est possible, l’important est de garder son projet bien en tête et de ne pas baisser les bras !

C’est ainsi que j’ai eu l’occasion de revêtir un habit de fermière, de packeuse de pommes, de travailleuse à la chaîne, de femme de ménage dans un camping paradisiaque, de vendeuse dans un magasin en pleine période de Noël…  Autant d’expériences qui m’ont permis de pousser mes limites et découvrir des métiers que je n’aurais pas eu l’occasion de connaître en France. La Pink Lady, la Gala et la Granny n’ont désormais plus de secrets pour moi !

67129_166950390012989_1803604_n

Et lorsque venait le temps des « vacances », je partais à l’aventure sur les routes à bord de mon van, ce cher dévoué Roos (et oui là-bas les vans ont des prénoms !).

Au total, j’ai parcouru près de 40 000 kilomètres en longeant la côte tout autour du pays sans oublier le centre Rouge qui est un endroit immanquable de l’Australie. Perth, Darwin, Alice Springs, Adélaïde, Canberra, Melbourne, Sydney, Brisbane… sont autant d’étapes innombrables qui étaient au programme.

DSCF0059La sensation d’être seule au monde m’a parfois gagnée car le pays est si vaste et sauvage qu’on peut très bien ne croiser personne sur des centaines de kilomètres. Mieux vaut éviter la panne… Bien que Roos ait tout de même fait quelques caprices ! Mais l’aventure ne serait pas drôle sans une petite dose de galères ou de frayeurs ! Pour en citer certaines : panne en plein milieu du désert, grosse tempête à Perth, cambriolage du van, rencontre en tête à tête avec un requin, colocation avec une souris pendant une semaine… Mais ce que je retiendrais de cette aventure c’est surtout les magnifiques paysages (plus sauvages à l’ouest), la gentillesse des Australiens, toutes ces rencontres que j’ai faites grâce au Wwoofing (travail dans les fermes en échange du gîte et du couvert), cette faune si riche avec un nombre incalculable de kangourous croisés sur les routes, la nage avec les dauphins et les raies mantas, la plongée sur la Grande Barrière de Corail… et ce ne sont que des exemples, mais l’article serait bien trop long !

En bref, un pays qui vaut vraiment le détour et où j’espère avoir la chance de remettre les pieds un jour ! Pour tous ceux qui sont prêts à tenter l’aventure, n’hésitez pas à m’envoyer vos questions, je me ferai un plaisir d’y répondre ! 😉

156832_167617089946319_4452589_n

Uber se lance dans la livraison « Express » à domicile avec sa nouvelle appli UberEATS.

uber-eats-new-york-los-angeles-denver-spain-chicagoLe leader français des VTC se diversifie et lance sa nouvelle application UberEATS à Paris, à compter d’aujourd’hui. Sa promesse ? Livrer des repas en moins de 10 minutes au domicile des Parisiens.

Les clients auront le choix entre 3 ou 4 menus renouvelés tous les jours. Les repas ainsi préparés à l’avance permettent de gagner un temps considérable sur la livraison. Cependant, afin de ne pas risquer les retards, il est possible qu’UberEats limite sa livraison à certains arrondissements de Paris, comme c’est le cas à Los Angeles et New York par exemple.

Pâtes, burgers ou encore sushis issus des restaurants les plus hypes de la capitale seront proposés au menu pour une dizaine d’euros. Prêts à tester ?

Dormir dans les Catacombes de Paris ? C’est possible avec Airbnb !

airbnb-catacombs-hed-2015

Après avoir mis en jeu une nuit dans un téléphérique de Courchevel et une semaine dans le Chalet de Guerlain Chicherit, quadruple champion du Monde de ski freeride, Airbnb propose désormais à ses internautes de remporter une nuit dans les Catacombes de Paris le soir d’Halloween ! Alors, serez-vous assez courageux pour tenter votre chance ?

Cet événement unique représente tout de même un investissement de 350 000 euros de la part d’Airbnb auprès de la Mairie de Paris. Cette somme servira apparemment à financer des travaux et faciliteront la préservation de ce patrimoine.

Pour participer, vous avez jusqu’au 20 octobre pour expliquer en 100 mots pourquoi vous pensez être assez courageux pour dormir dans les catacombes.

Bonne chance, c’est par ici !