Catégorie : Supa’Trips

#Ecosse : un road-trip sur les terres brumeuses de Braveheart !

depart ecosse supatrip

Back to summer, je vous offre une petite parenthèse Supa’Trip !
Le soleil, la plage, la farniente… non, cette année ce n’est pas ce que je recherchais. J’avais envie d’aventures, de road trip, de découverte, le tout avec un petit budget donc de préférence pas à l’autre bout du monde. C’est ainsi que je me suis retrouvée en Ecosse.

11 jours, 2000 km parcourus, des châteaux, des Lochs, des Glens, des Bens, des monstres, des paysages époustouflants dignes d’Harry Potter, du Seigneur des Anneaux ou de Game of Trones, la puissance de la nature, des îles, des moutons, des vaches rousses à la mèche ébouriffée, des biches, des midges, de la pluie mais aussi du soleil et au final, un grand voyage ! Retour vers les grands moments passés sur les terres écossaises.

edimbourg
Le Château d’Edimbourg

Le voyage débute à Edimbourg, capitale d’Ecosse et l’une des deux principales villes du pays avec Glasgow. Parmi les immanquables : le château imposant sur les hauteurs de la ville et la Old Town le long de la Royal Mile, qui reste néanmoins un peu trop touristique à mon goût. De nombreuses ruelles qui semblent hantées et une ambiance mystérieuse habitent certains quartiers de la ville, on y trouve d’ailleurs de nombreux tours touristiques pour partir à la chasse aux fantômes, même dans le cimetière ! Nous ne l’avons pas tenté, mais ça doit être sans doute très prisé à Halloween. En s’éloignant un peu de la ville, on peut grimper vers Arthur’s Seat, un vestige passablement érodé d’un volcan éteint depuis bien longtemps. On se retrouve ainsi plongé en pleine nature avec une belle vue sur Edimbourg.

rennes
Cairngorm Reindeer

Nous avons poursuivi notre route vers Stirling, qui possède également son château, l’un des plus grands et des plus importants d’Ecosse et d’Europe Occidentale, tant d’un point de vue historique qu’architectural. Nous commençons à nous enfoncer dans les terres et arrivons au Cairngorms National Park, le plus grand parc national des îles britanniques. Il pleut, c’est dommage, mais ça fait partie du jeu, on ne s’attendait pas à un beau temps tout le long du voyage ! 🙂 Comme nous n’avons pas beaucoup de temps pour nous balader et que la météo ne s’y prête pas nous sommes allés visiter le Cairngorm Reindeer où vit un troupeau de 150 rennes, le seul d’Ecosse qui a été réintroduit il y a plusieurs décennies de Suède. Ils sont loin d’être farouches et nous pouvons leur donner à manger. Une petite balade très sympa à faire avec des enfants.

Cette première excursion a été l’occasion de rencontrer nos premiers midges. Je dois vous alerter sur ce point au cas où vous ne sauriez pas de quoi il s’agit. Ce mini insecte a tout de même failli remettre en cause notre périple… il s’agit d’un mix entre moustique et moucheron, il est minuscule mais agit toujours en essaim. On le trouve principalement dans les marais, au lever du jour ou à la tombée de la nuit entre juin et août. Il ne pique pas mais il mord, laissant des petites traces rouges, sauf qu’il n’agit pas tout seul, donc imaginez les dégâts ! La solution, s’armer d’un produit anti midge (l’anti moustique ne sert à rien) et l’acheter sur place ! Voilà, vous êtes prévenus, mais je suis revenue vivante et sans trop de pustule, comme quoi on peut aussi y échapper ! 🙂

urquart castle
Urquhart Castle au large du Loch Ness

La route se poursuit dans les Highlands, vers un lieu légendaire à proximité d’Inverness : le Loch Ness. Nous avons fait le tour en voiture et malgré une ambiance assez lugubre nous n’avons pas rencontré le monstre Nessie, qui hanterait ses eaux depuis la fin du VIe siècle. Un arrêt qui vaut le coup : le Château d’Urquhart, sur la rive nord du Loch ou du moins ce qu’il en reste. Il a été construit vers 1230 et a été en grande partie détruit en 1692 pour éviter qu’il ne devienne une place forte des Jacobites.

eilean-donan-castle
Eilean Donan Castle

Direction Torridon, vers la côte ouest où les paysages sont époustouflants. La route qui rejoint Applecross est totalement dépaysante. La route vallonée se rétrécit et laisse place à une single track road avec des zigzags qui feront rêver plus d’un pilote ! La nature domine et les moutons commencent à être nombreux. Ici, pas de prés fermés, les bêtes peuvent aller et venir comme bon leur semble, il y en a partout ! Arrêt obligatoire au Eilean Donan Castle situé sur une petite île reliée par un pont en pierre. Il est considéré comme le château le plus romantique d’Ecosse et c’est celui que j’ai préféré. Même sans le visiter, son architecture et le paysage qui l’entourent suffisent à sa beauté.

old-man-of-storr
Isle of Skye, Old Man of Storr

Direction l’île de Skye, la plus vaste et la plus au nord de l’archipel des Hébrides intérieures en Ecosse. Nous avons fait le tour de la péninsule de Trotternish. Parmi les points de vue à ne pas rater :

  • Old Man of Storr, une grosse aiguille de basalte de 50m de haut
  • Quiraing, un chemin escarpé qui offre un paysage époustouflant et mystérieux. On se sent seul au monde (si on ne tient pas compte de tous les moutons)
  • Fairy Glen, autrement dit « le val des fées », où un paysage enchanteur de collines coniques miniatures vous attend. On se croirait un peu dans un conte de fées.
Glenfinan Viaduc
Glenfinan Viaduc

Nous quittons Skye et reprenons notre route vers le sud, direction Fort William. Les fans d’Harry Potter ne doivent pas louper la route qui rejoint Mallaig car c’est là que l’on peut apercevoir le Glenfinan Viaduc. C’est le pont qui a été utilisé dans le tournage d’Harry Potter et la Chambre des Secrets. Le train qui sert de Poudlard Express est d’ailleurs toujours en activité et passe deux fois par jour sur le viaduc.

tobermory
Tobermory

Direction l’île de Mull, la 2ème île la plus vaste des Hébrides intérieures. Sa ville principale, Tobermory, vaut le détour avec son port aux maisons multicolores. Nous avons tenté une expédition en mer pour aller voir les baleines car août est la période la plus propice pour les apercevoir. Malheureusement la météo n’était pas au rendez-vous et la mer était trop agitée. Nous sommes partis 7h tout de même et avons eu le droit à un beau mal de mer dont on se souviendra ! En lot de consolation nous avons tout de même pu apercevoir des dauphins et des phoques, c’est déjà ça…

Nous quittons l’île, direction le Parc National du Loch Lomond et des Trossachs qui possède de nombreux massifs montagneux et des Lochs. Une des îles, Inchconnachan, est habitée par des wallabies. Nous voulions y aller, mais la traversée (bien que courte) est un véritable piège à touristes et coûte beaucoup trop cher ! Nous avons donc poursuivi la route vers Aberfoyl jusqu’au sentier Duck’s Pass qui offre une belle balade en forêt en voiture (idéal avec la météo qui n’est vraiment pas avec nous pour ces derniers jours de vacances !).

Kelvingrove Art Gallerie & Museum
Glasgow – Kelvingrove Art Gallerie & Museum

Dernière étape et retour à Glasgow, la boucle est bouclée ! Ca fait drôle de quitter la campagne et de se retrouver en ville, le charme se trouve un peu rompu. Nous avons visité le Kelvingrove Art Gallerie & Museum, le plus grand musée du Royaume Uni. On y trouve un peu toutes sortes d’expositions, on dirait un joyeux « bazar » mais l’architecture du musée est très belle. Nous sommes allés faire un tour à l’Université de Glasgow également, qui nous renvoie vers Harry Potter : on se croirait plongé en plein Poudlard. Le reste de la ville ne m’a pas marquée plus que ça…

Le voyage se termine et mon coup de cœur revient tout de même à la magie des Highlands et ses paysages époustouflants. La nature est maîtresse sur une bonne partie du territoire écossais et les amoureux de la faune y trouveront leur compte avec les biches, cerfs élaphes, loutres, vaches et moutons. Même si le soleil n’était pas au rendez vous, il règne en Ecosse une atmosphère mystérieuse et magique, totalement dépaysante, que je conseille totalement ! Et au moins, aucun risque de souffrir des coups de soleil ! 😉

vache highland ecosse

Cabine téléphonique

road ecosse

skye island

mouton

mouton-2

Une nuit magique dans les arbres !

Love Nid Spa CozyDormir dans une cabane perchée en haut d’un arbre, ça fait longtemps que j’en rêvais ! Et bien ça y est j’ai eu cette chance, et pas dans n’importe quelle cabane ! Il y a quelques mois j’ai découvert les Cabanes des Grands Chênes, situées dans l’Oise dans le Domaine du Château de Raray. On est certes proche de Paris, seulement 45 minutes, mais le cadre est tellement magique que le dépaysement reste de mise.

Près d’une douzaine de cabanes sont perchées dans les arbres d’une petite forêt aux abords d’un golf. Elles sont suffisamment espacées entre elles pour que chacun puisse bénéficier de son intimité. Il y a des cabanes familles, des duos, des duos Spas… mais depuis quelques mois il y a les cabanes Lov’Nid Spa qui ont ouvert et c’est l’une de celles là que j’ai pu tester ! Je ne pouvais pas rêver mieux je pense… (merci à mon homme pour ce superbe cadeau ! 🙂 )

Dès notre arrivée, le personnel nous a remis un sac à dos avec lampe frontale et plan du domaine mais je dois avouer que nous n’étions pas trop dans la cabane version Robinson Crusoe, mais plutôt la Deluxe… 🙂
Eau courante et chaude, électricité, toilettes normales… tout le confort est disponible même à 6 mètres du sol. Nous avons élu domicile dans la cabane Cozy qui a la particularité d’être composée d’une sorte de ruche servant de nid pour passer la nuit. Un pont suspendu permet d’y accéder et il est possible d’admirer les étoiles durant la nuit grâce à la fenêtre globe située au plafond.

Et le petit plus qui fait toute la différence : le bain nordique situé sur la terrasse de la cabane ! Un bon bain chaud dans une bassine en bois qui vous permettra d’infuser tranquillement en pleine nature. Rien de mieux pour se ressourcer ! (cela dit je déconseille par ces temps de canicule ^^) .

Le matin, l’intimité est respectée car le petit déjeuner est livré incognito dans un panier pique-nique accroché au bout d’une corde, en bas de la cabane. Il suffit de le hisser jusqu’en haut, une fois la grasse mat’ terminée !

Alors si vous êtes en quête d’un lieu romantique pour passer une nuit en amoureux, voici une bonne adresse (qui reste tout de même un peu chère puisqu’il faudra compter environ 250 euros) ! Et pour ceux qui préfèrent aller en Franche-Comté plutôt que dans l’Oise, il existe d’autres cabanes similaires : Les Cabanes des Grands Lacs et la dernière éclose Les Cabanes des Grands Reflets.

Alors, à vous d’aller en toucher deux mots à votre homme maintenant ! 😉

Cabane des Grands Chênes – 4 rue Nicolas de Lancy – 60810 Raray

http://www.cabanesdesgrandschenes.com/

Cabane grands chenes

spa

petit dej

etoiles

 

 

#Alsace : entre villages pittoresques et parc d’attractions

route des vins alsace supachaEn Mai fais ce qu’il te plaît ! J’en ai donc profité pour partir en vadrouille dans l’est de la France et notamment en Alsace (c’est pour cela que je ne vous ai pas donné de nouvelles plus tôt… ).

J’ai trouvé un gîte sur Airbnb dans le petit village d’Huttenheim, entre Strasbourg et Colmar, point de départ idéal pour visiter les alentours mais pour accéder également au parc d’attractions Europa-Park du côté de la frontière allemande. Je voulais le tester depuis un moment c’était donc un des premiers objectifs de ce séjour et on a eu de la chance, il faisait très beau ! Montagnes russes renversantes, nombreux aquasplashs, cinéma 4D, autant d’attractions implantées dans des univers propres à chaque pays européens… aussi il est fort probable de sentir le fromage à raclette lorsqu’on passe dans la partie Suisse, malgré les 25°C ! 🙂 Une partie du parc est dédiée aux plus petits, idéal donc pour toute la famille ! Moi qui avais un peu fait le tour de Disney et du Parc Astérix que je connais par cœur, j’étais ravie de découvrir ce parc, facilement accessible depuis la France.

europa park

Bien évidemment mon séjour en Alsace n’a pas tourné qu’autour des manèges… J’en ai profité pour visiter la richesse des alentours et notamment la ville de Strasbourg, que je ne connaissais qu’en période de marché de Noël. J’ai donc eu plaisir à revoir sa cathédrale et son horloge astronomique, à aller faire un tour du côté du Parlement Européen, à photographier les cigognes et leurs nids dans le Parc de l’Orangerie, et à flâner dans les rues du quartier pittoresque de la Petite France, dans lequel j’ai eu la chance de déguster la délicieuse cuisine du restaurant L’Eveil des Sens. Et histoire de faire ma touriste jusqu’au bout, je me suis offert une balade nocturne en bateau avec Batorama pour découvrir les principaux sites et l’histoire de la ville de Strasbourg.

cigognes strasbourgMais qui dit Alsace, dit bien évidemment Route des vins, que j’ai parcourue en partie, en passant par des petits villages plein de charme comme Ribeauvillé et Riquewihr, classé parmi les plus beaux villages de France. Partiellement piétonnes, ces cités médiévales bordées par les vignes sont incontournables et méritent le détour ne serait ce que pour admirer leur architecture.

Ribeauvillé alsace

Sur les hauteurs, on peut observer le château du Haut-Koenigsbourg qui domine la vallée du haut de son rocher à 800 mètres d’altitude. Totalement restaurée, cette forteresse du 15ème siècle offre un panorama unique sur l’Alsace, les Vosges et la Forêt-Noire. C’est l’un des monuments les plus visités en France et ça serait dommage de faire l’impasse dessus.

Chateau de Haut Koenigsbourg

Autre curiosité, La Montagne des Singes, située à quelques kilomètres du château. Comme j’aime bien les animaux, j’ai décidé d’aller m’y aventurer. Cette balade mène dans une forêt de 24 ha où 200 macaques de Barbarie vivent en liberté et viennent à la rencontre des visiteurs pour réclamer du popcorn. L’expérience était sympa, malgré le prix que je trouve un peu cher (9 euros). J’ai d’ailleurs appris une chose : lorsque les singes s’épouillent ce ne sont pas des puces qu’ils cherchent mais des pellicules de peau ! ^^ C’est un rituel social réservé uniquement aux membres de la famille ou aux amis très proches…

montagne des singes

J’ai poursuivi ma route entre les vignes où les producteurs se succèdent, invitant les touristes à venir déguster leurs vins directement chez eux. Dommage la voiture était déjà pleine, nous n’avons pas pu ramener de caisse mais ce sera une bonne excuse pour revenir en Alsace ! 🙂

#Floride : 2 semaines de trip à l’américaine !

florida-road-trip-ss-973__story-bodyPrendre la route sous le soleil de Floride à bord d’une petite Mustang Cabriolet, c’est un peu ça que l’on s’était mis en tête avec l’une de mes amies.  Un petit tour sur les sites de dernière minute et hop, on réserve un séjour tout compris sur Vente Privée.

Le jour du départ approche, on se retrouve toutes excitées à l’aéroport, prêtes à décoller ! Le voyage n’a pas été des plus confortables (XL Airways c’est abordable mais mieux vaut éviter les longs vols si on ne veut pas finir avec le dos en compote !) mais nous voilà enfin sur le sol de Miami !

Nous avons récupéré les clés de notre belle Mustang, parées pour faire vrombir son moteur sur les routes de Floride. Mais le rêve n’aura pas duré bien longtemps puisqu’on aura seulement fait un aller-retour de l’aéroport à l’hôtel pour finalement choisir une voiture plus « classique » et moins puissante. Mais bon je ne m’étalerais pas sur le pourquoi du comment, l’essentiel était d’avoir une voiture qui roule, tanpis pour les cheveux dans le vent ! 🙂

Arrivées à l’hôtel, un peu crevées avec le jetlag, nous avons eu la mauvaise surprise de constater que notre première chambre d’hôtel n’avait pas été réservée à la bonne date. Nous sommes restées bloquées à la réception pendant plusieurs heures afin de trouver enfin une solution (à 2 heures du mat’…). Miami ne nous aura pas porté chance pour cette première arrivée mais ce n’est que partie remise, nous avons donc filé sur la route direction Orlando dès le lendemain.

33447-NZ4E51La ville d’Orlando attire chaque année 52 millions de touristes avec sa multitude de parcs à thème : Universal Studios, Magic Kingdom de Disney, Disney’s Hollywood Studios, Disney’s Animal Kingdom, SeaWorld, Aquatica et j’en passe… il y en a pour tous les goûts, le plus dur est de choisir ! Notre séjour prévoyait 4 jours sur place donc largement de quoi en profiter, bien qu’un peu trop long à mon goût ! Concernant le budget, il faut compter environ 80 à 110 $ par parc, donc gare aux dépenses ça peut aller très vite ! Mais il est toujours possible de trouver des réductions en réservant à l’avance sur internet comme par exemple sur ce site.

Universal Studios - Orlando - Florida
Universal Studios

Pour ma part j’ai testé les 2 parcs d’Universal Studios que je vous recommande vivement ! D’autant plus qu’en France on n’en a pas de ce genre ! Vous allez plonger au coeur de l’action des films Universal : balade au coeur de Jurassic Park, partie de quidditch sur le balai d’Harry Potter, rencontre chaud bouillante avec les Transformers… Je n’ai pas fait l’impasse bien sûr sur le Magic Kingdom de Disney World, mais j’avoue avoir moins accroché car je connais par coeur celui de Paris et il y a énormément de similitudes… Le dernier jour à Orlando, je suis allée me rafraîchir à Aquatica, un parc plein de tobbogans assez sensationnels et il faut dire qu’avec la chaleur pesante du mois d’août ça fait du bien ! 🙂

Il est temps de reprendre la route pour explorer l’ouest de la Floride. Après avoir traversé Tampa et Fort Myers, « la ville aux palmiers », nous arrivons plus au sud dans le Parc National des Everglades. Nous avons quitté le paysage des côtes et de ses belles plages pour nous plonger dans un décor bien plus marécageux. Un orage violent a commencé à éclater pour nous mettre dans l’ambiance, on guette les alligators sur le bord de la route, la vraie aventure commence !

Everglades - Florida
The Everglades

Balade à pied ou en speedboat, autant avoir l’œil aguerri car même si nous on ne les voit pas toujours ils ne sont jamais très loin ! On a eu la chance de voir quelques spécimens dont un bébé auprès duquel nous ne nous sommes pas attardées, par peur de trouver la maman dans les parages ! Mais tout va bien nous sommes reparties avec tous nos orteils ! 🙂 

Les Keys
Les Keys

Dernière étape vers la pointe du sud, direction Key West, située à l’extrémité de l’archipel des Keys. La route, l’Overseas Highway, divise la mer en deux et 42 ponts s’enchaînent à perte de vue, reliant une à une chacune des îles des Upper Keys, des Middle Keys et des Lower Keys. Le fameux pont « Seven Mile Bridge » est l’un des plus longs du monde…

Key West - FloridaOn a vraiment la sensation de partir vers le bout du monde et peu à peu une ambiance de paradis tropical nous gagne. À présent, nous sommes plus près de Cuba que de Miami et ça se ressent. À Key West, une fameuse borne symbolise cette proximité et l’attraction touristique est bien entendu de se prendre en photo à côté.
Duval Street regorge de bars animés, de galeries d’artistes et de boutiques. C’est une rue débordant de vie aussi bien le jour que la nuit. 

Je vous recommande de tester le restaurant à dessert « Better than sex ». Les gourmands seront bien servis ! L’ambiance est un peu secrète au départ, on se demande où on a mis les pieds avec ce nom et cette façade qui ne laisse rien paraître. Lumière tamisée, menus rétro-éclairés, musique de séduction en fond sonore… la gourmandise est sublimée et prend des allusions coquines, tant sur le nom et la description des desserts que sur leur présentation. Mais rien de vulgaire rassurez-vous, c’est même plutôt amusant et on y croise tout type de clientèle : couples, amis et même familles avec enfants (bien que je vous déconseille tout de même d’y emmener vos chérubins…). Et surtout le plus important, les desserts sont délicieux ! Pour en savoir plus c’est ici.

Hemingway's house - Key West - Florida
La maison d’Hemingway

Visite à ne pas rater non plus, la maison d’Ernest Hemingway, datant de 1851, très jolie et bien entretenue. Ici vivent de nombreux chats, ce sont les descendants des chats tant adorés par le célèbre écrivain. Ils ont une particularité car ce sont des chats polydactiles, c’est-à-dire qu’ils possèdent pour la plupart 6 griffes, du à une mutation génétique. Ainsi, ces félins s’intègrent très bien à l’esprit qui règne dans la ville et apportent leur touche d’originalité.

Nous n’avons passé qu’une journée à Key West, ce qui est malheureusement bien trop court ! C’est un spot idéal également pour pratiquer des activités nautiques ou de la plongée. Mais il est temps de reprendre la route pour Miami et de boucler la boucle.

Miami - Florida
Miami Beach

Dernier jour à Miami pour profiter de ses plages. La fête commence dès l’heure du déjeuner où on me sert un cocktail Sex on the Beach dans un verre gigantesque. Et si c’est trop pour consommer dans l’heure, aucun souci le serveur fournit des grands gobelets pour emporter le long de la plage. Beaucoup de gens se baladent donc avec le reste de leur cocktail, autant dire que la fin de la journée me paraît un peu plus floue ! ^^

Cocktail Sex on the beach

2 semaines de découvertes entre l’ambiance night-club et fêtarde de Miami, les sensations fortes et l’excitation des parcs d’attraction d’Orlando, la nature et les marécages des Everglades et l’air de liberté et de créativité qui trône à Key West. Un très beau voyage, passé bien vite, que je vous recommande ! 

FriendshipThe Keys - FloridaP1010289Miami BeachMiami BeachAlligator Miami

#Bruges : un week-end dans la Venise du Nord !

Gourmandises de BrugesLe week-end dernier je suis partie à la découverte de Bruges, connue aussi sous le nom de la Venise du Nord. Partir un peu de Paris m’a fait le plus grand bien, même si choisir la Belgique par les temps qui courent n’est pas des plus rassurants, mais hormis la pluie, rien n’est venu perturber notre séjour ! ^^

Noël a commencé à s’emparer de la ville avec ses décorations, sa patinoire et ses petits chalets en bois. Nous avons parcouru les ruelles pavées du centre-ville en essayant tant bien que mal d’échapper aux gouttes de pluie, mais c’était finalement peine perdue… Nous n’avons donc pas profité d’un petit tour en bateau sur les canaux mais voici quelques idées de visites à faire au sec :

♦ Le Beffroi : construit entre le XIIIème et le XVIème siècle et classé par l’Unesco, le Beffroi de Bruges domine la Grande Place. On peut profiter d’une vue panoramique sur Bruges après avoir gravité les 366 marches (83m de haut). Le carillon composé de 47 cloches est apparemment le plus célèbre d’Europe

Beffroi de Bruges

♦Choco-Story / Le Musée du Chocolat : on ne pouvait pas aller à Bruges sans s’intéresser au chocolat ! Petit détour du côté du Musée Choco-Story qui retrace les 4000 ans d’histoire du chocolat à travers ses origines mais aussi ses méthodes de fabrication et son évolution au fil des siècles. La visite se termine par une petite démo en live où un pâtissier chocolatier réalise, sous les yeux des visiteurs, des chocolats qu’il est ensuite possible de déguster (miam ! :p). Visite recommandée pour les gourmands !

Choco Story

♦De Halve Maan Brewery / Brasserie : et pour les amateurs de bière, je vous recommande la visite de cette brasserie, qui est la seule encore en activité à Bruges. Durant 45 minutes, un guide français, anglais ou néerlandais, vous emmènera au cœur de la Brasserie pour vous expliquer comment la bière est fabriquée et quels ingrédients la composent. A la fin, la visite se termine par une dégustation de la Bruge Zot Blonde qu’il faut aller chercher directement au comptoir de l’impressionnant bar de la Brasserie.

Brasserie Bruges

Ce week-end là il y avait également deux événements pour marquer le début de la saison de Noël mais nous n’y sommes finalement pas allés faute de temps… en un week-end on ne peut pas tout faire ! 😉

  • Le Magic Winter Moments est un événement où sont exposées des créations florales, des tables de fêtes et des décorations d’ambiance. Une source d’inspiration pour les fans de DIY qui souhaiteraient confectionner des boules et guirlandes de Noël.
  • L’Ice Magic / Festival des Sculptures de glace : il a ouvert depuis le 20 novembre et ce, jusqu’au 3 janvier 2016 sur la Place de la Gare de Bruges. J’avais vraiment envie d’aller à ce festival car je pense que ça doit être assez spectaculaire, mais vu le prix (15 euros tout de même) et le thème de cette année (Wana Gogo / Maya l’abeille…) nous avons finalement décidé de ne pas y aller. Les années précédentes il y avait eu comme thèmes le Hobbit ou encore Disney, qui nous auraient probablement plus convaincus ! Mais pour ceux qui ont des enfants, cette visite doit valoir le coup tout de même ! 🙂

Bruges a vraiment beaucoup de charme et il y a plein de choses à voir. J’espère donc y retourner bientôt (avec le soleil) pour profiter d’une balade en bateau sur les canaux, admirer les moulins situés près des rampants de la ville ou encore me balader dans le quartier du Béguinage. Next Step !

Canaux de Bruges

Grande place de BrugesBruges by night

#Croatie : on the road again !

Si vous recherchez une destination dépaysante, à prix abordable, sans trop vous éloigner de la France, je vous conseille de partir visiter la Croatie !

Croatie

Je ne connaissais pas du tout mais j’ai été agréablement surprise de trouver ce petit bout de paradis sans même avoir besoin de prendre l’avion pendant des heures. L’aventure s’est renouvelée à bord d’un van (flambant neuf ce coup-ci, donc aucune panne à l’horizon). Le road-trip a été un bon moyen de visiter une partie du pays en 15 jours. La nuit nous dormions en camping sans trop de difficultés (malgré le mois d’août) et sans avoir réservé avant. Le camping sauvage n’est pas vraiment toléré en Croatie donc nous ne nous y sommes pas risqués, surtout au vu de la pleine saison en août. En moyenne à cette période, la nuit revenait à 30 euros mais il est possible de croiser des Croates qui ouvrent leurs jardins pour accueillir les campeurs. Le prix peut baisser de moitié mais le confort n’est pas forcément le même…

Le voyage a débuté dans la péninsule d’Istrie, qui est bordée par les eaux transparentes de l’Adriatique. Dans ce coin, très peu de touristes Français ont croisé notre route, mais beaucoup d’Italiens, d’Allemands et de Slovènes. A ne pas manquer :

Porec et sa Basilique euphrasienne qui figure sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO,

Rovinj, petit village de pêcheur qui a beaucoup de charme,

Pula et son arène qui accueillait les combats de gladiateurs et sert aujourd’hui de décor pour les concerts et festivals.

Les arènes de Pula
Les arènes de Pula

Nous sommes ensuite partis vers les îles en commençant par Crès. S’il y a bien un endroit à ne pas louper, c’est Lubenice. Ce petit village perché au sommet d’un rocher offre une vue imprenable sur l’une des plus belles plages de Croatie. Il est possible d’y accéder soit par bateau soit à pied en descendant le rocher (qu’il faudra bien sûr remonter après avoir fait trempette…)

Lubenice
Lubenice

Plus au sud de Crès se trouve la presqu’île de Losinj. J’ai absolument voulu y aller car j’avais lu sur le Lonely Planet qu’il y avait une des rares colonies de dauphins à la pointe de l’île mais je pense qu’ils sont tellement bien protégés qu’ils restent cachés bien loin dans la mer… 🙁 Donc n’y allez pas pour ça, ça ne sert à rien… Cependant pas de regret car les paysages et l’eau turquoise en valent vraiment la peine ! Le périple sur les îles s’est terminé à Krk qui abrite également de belles plages, bien que l’eau soit bien plus froide par ici…

Retour sur le continent en longeant la côte en passant par Zadar, Trogir ou encore Split qui sont des villes très animées, souvent faites de citadelles aux petites ruelles piétonnes où il fait bon de s’y perdre.

Parmi les parcs nationaux à ne pas manquer je vous en conseille deux :

Le Parc National Krka où vous pourrez admirer des cascades d’eaux émeraudes. La balade se terminera agréablement car vous pourrez vous baigner dans la rivière à proximité des chutes d’eau.

Le Parc National Plitvice qui figure sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO et qui est l’un des plus beaux endroits que j’ai pu croiser au cours de mes voyages. Vous y verrez une chaîne de lacs et de cascades avec une eau turquoise qui vous donnera envie de plonger (manque de bol, c’est interdit !). Il y a énormément de monde là-bas alors prévoyez de partir très tôt surtout en période estivale.

Parc National de Krka
Parc National de Krka
Parc National de Plitvice
Parc National de Plitvice

Du côté gastronomie, il ne faut pas s’attendre à goûter de bons petits plats locaux mais plutôt des pizzas, burgers et beaucoup de cochons de lait ! Par contre, les prix sont souvent attractifs donc vous pourrez déguster chaque soir une glace en bord de mer pour quelques pièces sans trop de problème ! 🙂

#Australie : 14 mois Down Under !

« Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine… elle est mortelle. » – Paolo Coelho

IMG_9333

Il y a 6 ans, jour pour jour, je décollais pour l’Australie. Un billet aller mais sans retour. C’est la première fois que je goûtais réellement à l’aventure… et quelle aventure !

L’Australie est une destination de plus en plus prisée par les moins de 30 ans, une sorte d’eldorado facilement accessible grâce au précieux sésame : le Working Holiday Visa (WHV).

J’y ai finalement passé 14 mois, alternant entre petits jobs et voyage à travers ce vaste pays.

Les débuts ont été difficiles car trouver un travail n’est pas des plus évident, à moins d’avoir un coup de chance, et comme je le disais, les backpackers sont nombreux ! Mais à force de persévérance tout est possible, l’important est de garder son projet bien en tête et de ne pas baisser les bras !

C’est ainsi que j’ai eu l’occasion de revêtir un habit de fermière, de packeuse de pommes, de travailleuse à la chaîne, de femme de ménage dans un camping paradisiaque, de vendeuse dans un magasin en pleine période de Noël…  Autant d’expériences qui m’ont permis de pousser mes limites et découvrir des métiers que je n’aurais pas eu l’occasion de connaître en France. La Pink Lady, la Gala et la Granny n’ont désormais plus de secrets pour moi !

67129_166950390012989_1803604_n

Et lorsque venait le temps des « vacances », je partais à l’aventure sur les routes à bord de mon van, ce cher dévoué Roos (et oui là-bas les vans ont des prénoms !).

Au total, j’ai parcouru près de 40 000 kilomètres en longeant la côte tout autour du pays sans oublier le centre Rouge qui est un endroit immanquable de l’Australie. Perth, Darwin, Alice Springs, Adélaïde, Canberra, Melbourne, Sydney, Brisbane… sont autant d’étapes innombrables qui étaient au programme.

DSCF0059La sensation d’être seule au monde m’a parfois gagnée car le pays est si vaste et sauvage qu’on peut très bien ne croiser personne sur des centaines de kilomètres. Mieux vaut éviter la panne… Bien que Roos ait tout de même fait quelques caprices ! Mais l’aventure ne serait pas drôle sans une petite dose de galères ou de frayeurs ! Pour en citer certaines : panne en plein milieu du désert, grosse tempête à Perth, cambriolage du van, rencontre en tête à tête avec un requin, colocation avec une souris pendant une semaine… Mais ce que je retiendrais de cette aventure c’est surtout les magnifiques paysages (plus sauvages à l’ouest), la gentillesse des Australiens, toutes ces rencontres que j’ai faites grâce au Wwoofing (travail dans les fermes en échange du gîte et du couvert), cette faune si riche avec un nombre incalculable de kangourous croisés sur les routes, la nage avec les dauphins et les raies mantas, la plongée sur la Grande Barrière de Corail… et ce ne sont que des exemples, mais l’article serait bien trop long !

En bref, un pays qui vaut vraiment le détour et où j’espère avoir la chance de remettre les pieds un jour ! Pour tous ceux qui sont prêts à tenter l’aventure, n’hésitez pas à m’envoyer vos questions, je me ferai un plaisir d’y répondre ! 😉

156832_167617089946319_4452589_n